r kelly allegedly releases sex tape ftrR. Kelly et son équipe se seraient battus contre les nouvelles allégations d'abus sexuels présentées par les docuseries Surviving R. Kelly en publiant une sex tape de l'un des accusateurs " en ligne " le 7 janvier.

R. Kelly, 51 ans, et son équipe tenteraient de mener une guerre de la vérité contre ses accusateurs d'abus sexuels de la série documentaire Surviving R. Kelly, un événement de trois nuits qui a été diffusé du 3 au 5 janvier. TMZ rapporte qu'ils sont en train de créer un site web, survivinglies.com, qui " exposera tous ses accusateurs comme des menteurs et révélera leurs véritables motivations derrière leurs allégations ". En prévision de ce lancement, une page Facebook a été créée pour faire le travail de ce site Web rumeur pour le moment, le point de vente a continué à rapporter.


La page Facebook (qui n'existe plus) a publié une annonce choquante le 7 janvier, selon le Daily Mail, qui a enquêté sur le flux après que TMZ l'a signalé pour la première fois. Elle affirmait que "une vidéo avait été mise en ligne d'un accusateur se livrant à des relations sexuelles." L'accusateur était la même personne qui prétendait que R. Kelly lui avait donné de l'herpès et avait filmé leurs rapports sexuels sans son consentement, selon l'exutoire. La page contenait même supposément des "images rognées" de l'une des cassettes sexuelles présumées, en plus de captures d'écran de conversations textuelles présumées avec l'accusateur. Il est important de noter que ni R. Kelly ni son temps n'ont commenté ou confirmé qu'ils sont derrière la page Facebook et le site supposé "survivinglies.com". Cependant, R. Kelly a nié toutes les accusations portées contre lui.

Depuis, la page Facebook a été retirée et un porte-parole de la plateforme a déclaré à TMZ que " la page a violé nos normes communautaires et a été retirée ", ajoutant : " Nous ne tolérons pas l'intimidation ou le partage des coordonnées privées d'autres personnes et prenons des mesures concernant le contenu qui viole nos politiques dès que nous en sommes informés. Depuis qu'il a été retiré, HollywoodLife n'a pas vu la page Facebook. La nouvelle de son existence est arrivée après le contrecoup de la série en six épisodes Surviving R. Kelly, qui contenait "de nouvelles allégations sur ses abus sexuels, mentaux et physiques", explique Lifetime. John Legend (l'un des rares dans l'industrie de la musique à ne pas décliner une apparition dans les docuseries) tweetant que le chanteur est un "violeur d'enfants en série" et Shark Tank star Daymond John écrit que R. Kelly devrait se "tuer".

Traduit avec www.DeepL.com/Translator