Le décompte des voix de la présidentielle du 24 février donne lieu, depuis dimanche, à une véritable guerre des chiffres. Ce qui n'échappe pas à Source A, Vox Populi et L'Observateur.

Le candidat Macky Sall était crédité par son camp, via le Premier ministre Mahammed Dionne, d'un score de 57%, remonté à 58,65%, qui le fait élire au premier tour.

Des chiffres que contestent la coalition Idy 2019, de celui que d'aucuns voient en son potentiel challenger directe, qui lui donne 46,68% et l'envoie, de fait, au second tour.

Là où Idrissa Seck engrange 27,68%, Ousmane Sonko 19,74%, Issa Sall 4,94 % et Madické Niang 1,13%.

En attendant la proclamation des résultats provisoires par la commission nationale de recensement des votes prévue jeudi ou vendredi, la guerre des chiffres se poursuit.

benno et idy