Beaucoup envisagent d'abandonner ou de supprimer leur compte Facebook, mais ils sont peu à passer à l'acte. Cette étude, réalisée par des spécialistes des Universités de New York et Stanford, a proposé à 2.844 utilisateurs de ne pas se connecter au réseau social pendant quatre semaines, en échange de 100 dollars, soit 87 euros. Les volontaires ont répondu avant et après l'expérience à des questionnaire sur leur rapport à Facebook. Plusieurs enseignements ressortent des différentes réponses.

Difficile de décrocher? Pas vraiment
Tout d'abord, seulement 2% n'ont pas tenu leur engagement. Et ceux qui ont tenu bon n'ont pas forcément été sur les autres réseaux sociaux pour trouver une compensation. Autre statistique plutôt rassurante: 10% des participants ne sont pas retournés sur Facebook une semaine après la fin de l'expérience, et 5% après deux mois. Ce qui montre qu'une déconnexion totale est possible après une période de coupure.

"Léger effet positif sur l'humeur"
D'un point de vue comportemental, une amélioration du "degré de bien-être ressenti" a été constatée, tout comme "un léger effet positif sur l'humeur et la satisfaction". Plus éloignées de l'actualité, les personnes sont moins à fleur de peau sur les questions politiques et idéologiques. Enfin, elles passent davantage de temps devant la télévision ou avec leurs proches.

facebook