Politique

    Dans un communiqué, la plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg invite les candidats retenus par le Conseil constitutionnel à se mettre en ordre de bataille pour participer à l’élection. La plateforme préconise quatre solutions pour permettre à l’opposition de battre  Macky Sall à la Présidentielle du mois prochain.

    Après son communiqué du mois d’octobre 2018 demandant aux candidats de l’opposition de se regrouper autour d’un « nombre limité de pôles de candidatures » pour aller à l’élection présidentielle, la plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg a sorti hier un autre communiqué pour faire une nouvelle offre aux candidats retenus par le Conseil Constitutionnel.

    En cette période de précampagne où l’opposition est très en colère contre le candidat de Benno, la plateforme, convaincue que «Macky Sall ne reculera devant rien pour imposer la forfaiture politique des parrainages et qu’il piétinera le droit et la morale, avec la bienveillante complicité de son Conseil Constitutionnel pour choisir ses propres adversaires», propose à Idrissa Seck, Ousmane Sonko 4 solutions pour venir à bout de Macky Sall.

     «D’abord, constituer quatre Pôles politiques autour des candidats Madické Niang, El hadji Issa Sall, Idrissa Seck et Ousmane Sonko. Ces pôles devraient se constituer sur la base d’affinités politiques, idéologiques ou stratégiques. Ils doivent être ouverts aux acteurs politiques indépendants, aux mouvements citoyens et à la société civile.

    Ensuite, discuter et adopter un programme commun de Gouvernement inspiré des conclusions des Assises nationales, des recommandations de la Cnri, ainsi que de toutes propositions pertinentes issues des programmes des partis politiques. Puis signer publiquement et solennellement un pacte moral par lequel chaque candidat soutient, sans condition, le candidat de l’opposition qui irait au second tour. La signature de ce pacte marquerait aussi l’engagement du candidat à appliquer le Programme commun comme base de son programme politique s’il est élu ou soutenir le candidat de l’opposition au second tour s’il n’y va pas lui-même.

    Et enfin, mobiliser les forces politiques et sociales, organiser les résistances et mutualiser les ressources humaines et techniques nécessaires à la surveillance et à la sécurisation du processus électoral, en amont et en aval du scrutin ». C’est ainsi que la plateforme invite les candidats de l’opposition retenus par le Conseil constitutionnel à se mettre en ordre de bataille pour participer victorieusement à l’élection présidentielle du 24 février 2019.

    En précisant que le peuple sénégalais est plus que prêt pour mettre un terme aux sept années de souffrance qui marquent la gouvernance Macky Sall, caractérisée par un recul démocratique sans précédent, un gaspillage sans retenue des ressources publiques et la soumission de pans entiers de l’administration républicaine aux intérêts de Benno Bokk Yaakar.

    Macky Opposition

    NDEYE SEYNABOU DIEYE (STAGIAIRE igfm-

    Politique

    « Consciente que c’est dans l’entente et dans l’union qu’on peut réélire le candidat Macky Sall à la prochaine élection présidentielle, la jeunesse Benno Bokk Yakaar (BBY) de Podor se dit prête à jouer le rôle de médiation entre les camps opposés pour le bien être du département… pour donner au président Macky Sall un score jamais obtenu dans l’histoire de la politique sénégalaise (…) Et nous lançons un appel à l’endroit de Me Aissata Tall Sall, Présidente du mouvement Oser l’Avenir à venir soutenir le candidat Macky Sall…« , à dit Thiaye Diaby, lors de cette rencontre.

    Les jeunes apéristes de Podor de poursuivre : « nous savons tous sa bravoure, votre grandeur, votre amour pour ce pays notamment le département de Podor. Vous êtes une femme battante, pétrie de qualités et de valeurs… Le département a besoin de vous et nous, la jeunesse avons besoin de vous … »

    Aussi, laissent-ils entendre qu’ils réuniront « toutes ses forces vives du département pour porter haut le flambeau en occupant tôt le terrain avec une bonne campagne de sensibilisation sur les réalisations du Président dans tous les secteurs d’activités…« 

    bby podor

    Politique

    Dans ce contexte de pré - campagne électorale , le débat de l'absence d'une opposition significative et susceptible d'ébranler la quiétu de sur fond d'assurance du candidat de la majorité par ailleurs candidat à sa propre succession ; le Président Macky Sall , a été entonné tel un refrain par certains de ses partisans et quelques autres analystes et observateurs politiques à la petite semaine. Leur seule base logique pourrait être , certainement le rythme effréné d'inauguration d'infrastructures et de lancement de programmes et projets sur toute l'étendue du territoire national et témoignant d'un bilan plus qu' élogieux du candidat de la majorité . 

    À leur décharge car si l'on en juge par le rythme infernale que le Président Macky Sall à travers son agencda en terme d'inauguration et que ces derniers supportent difficilement d'ailleurs , on peut sans risque de se tromper affirmer que celui qui s'est voulu artisan de sa propre succession a réussi un coup de maitre . Toutefois , il ait des écarts de conduite sur fond de querelles , d'inactivisme et de frustrations auxquels , nous les militants et collaborateurs du Président Macky Sall avons habitué à l'opinion. Lequel spectacle qui n'est pas sans conséquences sur le fonctionnement de notre formation politique . Ce qui fera dire aux observateurs avertis que BBY secrète les gènes de sa propre destruction . Et a moi ; " notre seule opposition est la DÉSUNION " . C'est fort de ce constat que je lance cet appel à mes camarades de Fatick . Unissons - nous , faisons nous violence afin de réussir pour cette échéance , le dur pari de faire un score plus que élogieux

    serigne moustapha mbacké dioufjpg

    Politique

    Loin d'etre une simple reponse , suite a l'affront que le Pr A .Bathily a fait au peuple senegalais , a travers ses declarations inopportunes , discourtoises et malvenues au lendemain de chaque succes diplomatique de notre jeune nation , et/dont il a le secret.Celui qui aura consacre cinquante annees de lutte acharnee , dans sa vie pour l'instauration des bases d'une democratie solide au Senegal se retrouve a vilipender ce meme Etat a travers les colonnes de " Jeune Afrique " pour au ne sait quelle morale en ces termes ; " Le Senegal vit une secheresse democratique ". C'est a cet effet que nous nous efforcerons de rappeler et de renvoyer notre cher Doyen quelques notions , notamment celle relative a la democratie dite representative et appliquee au senegal dont le barometre significative selon le dogme est loin d'etre un ou deux citoyens fussent-ils des candidats a la candidature pour la prochaine presidentielle et qui auraient des demeles avec la justice . Une these bien erronee du Pr Bathily , nous pouvons dire sans risque de nous tromper . Si l'on sait que bien qu'elle soit loin d'etre parfaite , notre modele de democratie representative applique tout de meme le principe d'un gouvernement fonde sur la participation du peu.

    La participation du peuple qui l'exerce directement et dispose a cet effet de sa souverainete. Et au dela de ce oeuvre principe , au Senegal : -se tiennent des elections regulieres , libres et transparentes. -le multipartisme y est effectif -la liberte d'expression de l'opinon publique -la separation des pouvoirs -le respect des droits de l'homme Ces contres-poids de la democratie , plus objectifs , plus serieux et presents au Senegal s'affichent comme les meilleurs barometre pour attester du processus de considalidation de notre democratie enclenche par le President Macky Sall depuis son accession a la magistrature supreme. Rappelant maintenant l'histoire a travers ces confidences du Pr Abdoulaye Bathily sur ce meme Karim Wade suite a une interview qu'il avait accorde au journal " L'Oservateur " , ou il soutenait en ces termes ; " Ce jeune( Karim) n'avait rien . Il avait peut - etre son salaire." Un extrait de vos propos qui risque de vous eriger en " Maitre Chanteur " aux yeux de l'opinion au regard du contexte . Enfin , fort de l'inconstance dont vous faites preuve , la jeune generation qui vous avez adule et erige en reference , ne peut s'empecher de se demander ; ce que sont devenus les principes que vous defendiez ? Vive le Senegal ! Vive le President Macky Sall ! Serigne Moustapha Mbacke Diouf ; Coordonnateur Departemental du Reseau des Enseignants de l'APR de Fatick.

    taf

    sunustars.tv
    .

    Politique

     Dieu preservez - moi de mes amis , mes ennemis , je m'en charge ". Cette lecon biblique de l'histoire des hommes et de leurs antagonismes permanents pour la lutte et la conservation du pouvoir devrait etre le viatique de Abdoulaye wade et de Karim Wade dans les desseins qui leur sont pretes. A l'evidence , cette nouvelle charge maladroite et surtout malencontreuse contre Le President Macky Sall et notre chere Patrie Le Senegal pourrait bien le coup de trop pour la tribu " Wade" . Car , finalement a travers cet appel de Karim Wade le Francais qui a voulu jeter le discredit sur son " pays d'adoption " le Senegal ; terre natale de son Ex president de Pere , en la vilipendant aupres de l'opinion intenationale dans l'intention de paralyser son refetiel de developpement : le PSE , dans l'espoir de lui priver d'appuis financiers des investisseurs .Il est patent qu'une machination aussi grossiere et abjecte sur fond de calomnie ne peut prosperite sans degats collateraux majeurs et surtout ravageurs . Parfaitement , si l'on sait que ces inepties viennent d'un ancien ministre du ciel et de la terre , Monsieur 15% , proprietaire d'un jet privee , etc entre autres privileges , celui dont le seul plan " Takkal " dont - il avait la charge avait tout simplement contribue a " bruler" nos milliards , sans compter l'ANOCI dont - il avait la charge . Pour cet ancien bourreau des numero deux (2) du PDS qu'il aura fini de diviser avec la creation d'un courant denomme Generation du Concret ( GC ) . Pour celui que les locales de 2009 ont permi de mesurer son impopularite et sa desaffection aupres des citoyens de son pays d'adoption ; convoquer la these de la malgouvernance , du manque de transparence et de morale pour discrediter notre tres cher Senegal semble mal indique , malveillant et patriotique . Ces propos , qui en disent long sur la personnalite des hommes politiques de la trempe de K.Wade

    Qui au dela de cette dose de cynisme , conforte les Senegalais dans son desamour pour la terre de Cheikh Ahmadou Bamba ,Elhadj Malick Sy , etc ... que Wade - fils avait laisse transparaitre le 23 Juin 2011 ou il ne s'etait pas gene pour solliciter l'intervention des troupes Francaises suite a cet appel a " son tonton " de la metropole . C'est fort de ce constat que nous en appelons a la bienveillance , au dicernement et a l'intelligence des Senegalais pour ne point confier la destinee de notre chere Patrie a des aventuriers comme ; Karim Wade , Ousmane Sonko qui se confond dans la rupture du Senegal avec le Franc CFA tout en restant dans l'UEMOA , va savoir , Bougane Gueye qui ne fait toujours pas la distinction entre la delocalisation, la decentralisation et la deconcentration...Malick Gackou et ses insuffisances , Idrissa Seck , cleptomane , Madicke Niang , peu rigoureux et peu sure de lui ,etc... Vive le President Macky Sall ! Vive le Senegal ! Serigne Moustapha Mbacke Diouf ( Coordonnateur departemental du reseau des enseignants de l'APR de Fatick )

    karim taf

    sunustars.tv

    Politique

    Le leader de Rewmi voulait rencontrer Serigne Sidy Mbacké Alkhourane, dimanche dernier, à son domicile sis à Diamaguène, dans la commune de Tivaouane Diacksao.

     Mais que de déception, car le marabout a tout simplement éconduit Idrissa Seck. Motif évoqué ? Selon Les Echos qui donne la nouvelle, Serigne Sidy Mbacké Alkhourane n’a pas digéré le comportement d’Idy qui avait exploité à des fins politiciennes la visite qu’il avait effectuée chez lui en février 2016. Idrissa Seck avait fait dire au marabout des choses qu’il n’avait jamais dites et que ceci ne l’avait pas plu, rapportent les sources du journal. Le camp du président de Rewmi dément et parle de surenchère en cette veille d’élections.

    idrissa seck

    Page 1 sur 35

    Publicité

    © 2018 sunustars.tv. Tous droits réservés

    Please publish modules in offcanvas position.