Dans ce contexte preelectoral , le President Macky Sall en vrai tacticien a bien choisi le moment pour redynamiser ses troupe a travers cette rencontre tres strategique du SEN de l'APR. Et c'est a travers de vives felicitations que nous apprecions les decisions fortes qui ont ete arrete a l'issue de cette rencontre avec le choix porte sur le Ministre Abdoulaye Diouf Sarr et le jeune Abdoulaye Diagne de Ndiob pour troner respectivement a la tete du CCR et du MEER national.

Cette structuration qui arrive au moment ou , une certaine opposition pas tres eprise d'ordre et de justesse en tout cas tres respectueuse de la legalite encore moins de la legitimite conteste le visa du President de la Republique , M.Macky Sall qui pour l'histoire a ete elu a plus de 65% des suffrages en 2012 et qui a remporte democratiquement toutes les elections tenues sur le territoir nationale depuis cette date. Jusqu'a ce qu'une autre tendance ne vienne contester cette legitimite acquise par les urnes et confere au President Macky Sall la legalite requise dans toutes ses actions , nous demandons , a ces adeptes du verbiage inutile et inopportun de respecter la constitution Senegalaise avant de les laisser dans leurs turpitudes. Par rapport a cet autre la , dessus de ne pas pouvoir engranger le minimum de parrains requis pour valider sa candidature a la prochaine presidentielle , faute de popularite et de credibilite. Nous le renvoyons a l'article L 11 du code electorale qui a pris en charge toutes ses inquietudes sans l'ignore , en bon petit avocat de moindre envergure. Quant aux autres , Bougane Gueye , Idrissa Seck et Malick Gackou , nous attendons qu'ils oeuvrent d'abord a combler le gap qui les separe de leurs camarades de l'opposition avant de degner nous interesser a leurs elucubrations. C'est fort de ce contexte assez agite que lancons cet ultime appel a l'endroit de nos freres et camarades de BBY , inscrivons-nous dans le temps du President .

A moins que nous ne preferions laisser notre leader et candidat etre le seul artisan de sa reelection ? Et cela passe necessairement par la prise en charge d'abord et avant tout de la presidentielle de 2019 , en terme d'atmosphere , de rapports , de moyen mais aussi et surtout de demarche. En d'autres termes efforcons -nous de figurer sur le tableau de bord de S.E.M Macky Sall ... Pensons a la reelection de notre candidat le President Macky Sall a la presidentielle de 2019 avant de nous preoccuper des locales . Si l'on sait que le second passe obligatoirement par le premier . Republicains de la mouvance presidentielle unissons !!!

serigne moustapha mbacké diouf

sunustars.tv

 

Capture decran 2018 11 07 a 17.19.13