Loin d'etre une simple reponse , suite a l'affront que le Pr A .Bathily a fait au peuple senegalais , a travers ses declarations inopportunes , discourtoises et malvenues au lendemain de chaque succes diplomatique de notre jeune nation , et/dont il a le secret.Celui qui aura consacre cinquante annees de lutte acharnee , dans sa vie pour l'instauration des bases d'une democratie solide au Senegal se retrouve a vilipender ce meme Etat a travers les colonnes de " Jeune Afrique " pour au ne sait quelle morale en ces termes ; " Le Senegal vit une secheresse democratique ". C'est a cet effet que nous nous efforcerons de rappeler et de renvoyer notre cher Doyen quelques notions , notamment celle relative a la democratie dite representative et appliquee au senegal dont le barometre significative selon le dogme est loin d'etre un ou deux citoyens fussent-ils des candidats a la candidature pour la prochaine presidentielle et qui auraient des demeles avec la justice . Une these bien erronee du Pr Bathily , nous pouvons dire sans risque de nous tromper . Si l'on sait que bien qu'elle soit loin d'etre parfaite , notre modele de democratie representative applique tout de meme le principe d'un gouvernement fonde sur la participation du peu.

La participation du peuple qui l'exerce directement et dispose a cet effet de sa souverainete. Et au dela de ce oeuvre principe , au Senegal : -se tiennent des elections regulieres , libres et transparentes. -le multipartisme y est effectif -la liberte d'expression de l'opinon publique -la separation des pouvoirs -le respect des droits de l'homme Ces contres-poids de la democratie , plus objectifs , plus serieux et presents au Senegal s'affichent comme les meilleurs barometre pour attester du processus de considalidation de notre democratie enclenche par le President Macky Sall depuis son accession a la magistrature supreme. Rappelant maintenant l'histoire a travers ces confidences du Pr Abdoulaye Bathily sur ce meme Karim Wade suite a une interview qu'il avait accorde au journal " L'Oservateur " , ou il soutenait en ces termes ; " Ce jeune( Karim) n'avait rien . Il avait peut - etre son salaire." Un extrait de vos propos qui risque de vous eriger en " Maitre Chanteur " aux yeux de l'opinion au regard du contexte . Enfin , fort de l'inconstance dont vous faites preuve , la jeune generation qui vous avez adule et erige en reference , ne peut s'empecher de se demander ; ce que sont devenus les principes que vous defendiez ? Vive le Senegal ! Vive le President Macky Sall ! Serigne Moustapha Mbacke Diouf ; Coordonnateur Departemental du Reseau des Enseignants de l'APR de Fatick.

taf

sunustars.tv
.