société

    Saliou Ngom, professeur de Sciences de la vie et de la terre (Svt), a égorgé son épouse enceinte ce jeudi à Koboran, un village de la commune de Fissel Mbadane, département de Mbour, région de Thiès. Le mobile serait la jalousie.

    Le jour des faits coïncidait avec le marché hebdomadaire du village, selon L'Observateur, qui a retracé le film du drame dans son édition de ce vendredi.

    Saliou Ngom, exempté de cours cette année à cause de troubles psychiques, est assis seul au milieu de la cour de sa concession. La victime, Amy Dieng, 22 ans, le trouve sur place, le salue avant de regagner leur chambre.

    Le professeur de Svt se lève brusquement, rejoint son épouse d'un pas décidé pour l'attaquer et l'égorger avec une arme blanche.Son forfait accompli, Saliou Ngom prend la fuite. Il est arrêté au marché de Mba et livré à un gendarme qui était dans les parages.La dépouille d'Amy Dieng sera acheminée par les pompiers au centre de santé de Thiadiaye. Sur place le personnel médical tentera de sauver le bébé. En vain.Les corps de la maman et de l'enfant sont admis à la morgue de l'hôpital de Mbour. L'auteur présumé du meurtre est en garde à vue à la gendarmerie de Thiadiaye.

    fissel

    Add a comment

    société

    La gendarmerie a arrêté l’auteur présumé du double meurtre de Dombondir. L’individu est né en 1982 à Goundir en Gambie. Il a été interpellé le jour des faits, vers 21 heures, par les enquêteurs appuyés par les militaires du secteur 56 de la zone Sud.

    Libération, qui donne l’information, rapporte que la perquisition effectuée chez le mis en cause a abouti à la saisie de ses habits tachetés de sang, certainement ceux qu’il portait au moment de son acte supposé, d'armes blanches et d'une vache attachée au milieu du domicile.

    Le journal informe que le suspect et les fruits de la saisie ont été mis à la disposition des autorités judiciaires. Le chef de village de Dombondir et son neveu ont été retrouvés égorgés lundi dernier en fin de matinée. 

    dombondir

    Add a comment

    société

    L'explosion d’une bonbonne de gaz a coûté la vie à une Sénégalaise en Mauritanie, renseigne la Rfm. Selon Aliou Ndir, époux de la victime, trois autres personnes dont deux de ses enfants ont été grièvement blessées. Ndir lance un appel à l'État du Sénégal, pour la prise en charge des blessés, qui sont hospitalisés à l'hôpital de Nouakchott.

    mort

    Add a comment

    société

    Le présumé meurtrier du chef de village de Dombondir (Bignona) et de son neveu serait passés aux aveux devant les enquêteurs de la gendarmerie. Le suspect aurait reconnu les faits avec force détails.

    D'après son récit macabre, repris par Source A, les faits se seraient déroulés dans la matinée du lundi 12 novembre. Lui et sa bande ont volé le troupeau du chef de village de Dombondir, Ablaye Sagna. Avant de traverser la frontière sénégalo-gambienne, il décide retourner sur ses pas pour aller récupérer un taureau qui n'a pas été embarqué.

    Sur place, le voleur présumé tombe sur le neveu du chef de village, Seyni Sagna, qui a constaté la disparition du troupeau de son oncle. Pour se tirer d'affaire, il assomme ce dernier avec un gourdin avant de l'achever avec sa machette.

    Le chef du village, averti plus tôt du vol de son troupeau, arrive sur les lieux. Il subira le même sort que son neveu. Le présumé meurtrier aurait avoué l'avoir égorgé avec son coupe-coupe.
    L'enquête se poursuit.

    gendarmerie

    Add a comment

    société

    Suite et pas fin de l'affaire du détournement de 100 millions qui pollue l'ambiance à la Banque de l'habitat du Sénégal (Bhs). Selon Libération, qui a levé le lièvre, Ousseynou Kane, le présumé cerveau du casse, aurait effectué 198 virements frauduleux.

    Le journal détaille que Kane aurait fait transiter 20 millions de francs Cfa (42 virements) sur le compte de son ami Pape Ousseynou Diouf, 34 millions (61 virements) sur celui de Fatou Kiné Diagne et 40 millions (95 virements) sur le compte de sa sœur, Nafi Diagne.

    Le mis en cause et les bénéficiaires de ces virements ont été déférés au Parquet pour détournement de deniers publics et complicités.

    policier

    Add a comment

    société

    Assane Diouf et Cheikh Gadiaga ont déposé une plainte devant la Cour de justice de la Cedeao. Ils ont mandaté Mes Ciré Clédor Ly et El Hadji Diouf, qui ont saisi la juridiction communautaire hier, mardi 13 novembre.

    Selon L'AS, qui donne l'information, Diouf et Gadiaga poursuivent l'État pour mauvais traitements, détention arbitraire et violation de leur droit à être jugés dans des délais raisonnables. Ils réclament, respectivement, 500 millions de francs Cfa et  50 millions de francs Cfa.

    assane diouf

    Add a comment

    société

    Naples, en Italie, des Sénégalais ont été arrêtés  dimanche, dans le quartier de la Gare, avec plus de 60 000 Euros de faux billets.

    Plus de 60 000 Euros de faux billets trouvés chez des Sénégalais d’Italie. C’est la prouesse de l’unité de police économique et financière de Naples.

    Si l’on en croit ilmeridianonews.it, tout est parti de l’arrestation d’une femme provenant d’un centre de transfert d’argent à l’étranger, près de la Gare. Une femme d’origine sénégalaise et résidant à Rimini.
    Le sac ouvert par les policiers a révélé des liasses de faux billets avec des coupures de 50 et 20 Euros.

    La Sénégalaise incriminée, n’ayant pas donné d’explications claires sur la provenance de cet argent, a été conduite à la brigade de la police. Où le montant global de l’argent contrefait a été estimé à 60 760 Euros.
    La femme a été mise à la disposition des autorités judiciaires de Naples.

    faux billets euros

    Add a comment

    Page 1 sur 24

    Publicité

    © 2018 sunustars.tv. Tous droits réservés

    Please publish modules in offcanvas position.