Le mandat du Comité national de gestion (CNG) de la lutte prend fin ce mercredi 31 octobre 2018 à minuit. La question qui taraude le monde de la lutte est de savoir si la structure sera maintenue et, auquel cas, si Dr Alioune Sarr, son très contesté président, va rester à sa tête ou partir. Alioune Sarr dirige le Cng depuis 1994. À plusieurs reprises, il a annoncé son départ. Le Collectif des lutteurs, regroupant les pratiquants de la discipline en activité, réclame sa tête. Initialement le mandat du Cng devait prendre fin le 5 novembre 2016. Il a été prorogé de deux ans par le ministre des Sports, Matar Ba.

alioune sarr cng