L'Italie, et le monde du football en général, sont choqués depuis ce mercredi soir. Lors du choc entre l'Inter Milan et Naples (1-0), Kalidou Koulibaly a été la cible de cris de singe. Carlo Ancelotti et le staff de Naples ont demandé à plusieurs reprises l'arrêt du match, en vain, et le joueur a été expulsé en fin de rencontre.

"Déçu de la défaite et surtout d'avoir abandonné mes frères, avait réagi Koulibaly après le match sur Twitter. Mais je suis fier de la couleur de ma peau. D'être Français, Sénégalais, Napolitain. D'être un homme."

"Non au racisme et à toute forme de discrimination"

Soutenu par son club et certains coéquipiers, dont Faouzi Ghoulam, le défenseur central l'a aussi été par Cristiano Ronaldo. Le quintuple Ballon d'Or a posté sur Instagram une photo de lui et de Koulibaly avec le commentaire: "Dans le monde et dans le football, je souhaite toujours de l'éducation et du respect. Non au racisme et à toute forme de discrimination."

christia