Alors que Camilla poursuit son périple africain avec le prince Charles, retour sur les cruelles critiques que Lady Diana, épouse trompée du futur roi d'Angleterre, proférait sur sa rivale. Ames sensibles s'abstenir…

Au premier regard, Lady Diana vit en Camilla une ennemie. Peu avant son mariage, le prince Charles avait arrangé un rendez-vous dans un restaurant entre sa maîtresse, de 16 mois son aînée, et sa fiancée, de 12 ans sa cadette. Diana comprit ce jour-là que seule Camilla régnait dans le coeur de Charles. Elle dira plus tard : « Dès le premier jour, j'ai su que je ne serai jamaisla prochaine reine. Personne ne me l'a jamais dit, mais je le savais. »

Camilla devint ainsi l'obsession de la princesse de Galles. Dans le combat que se livrèrent ces deux femmes pour ravir l'amour de Charles, tous les coups furent permis, les plus dignes comme les moins nobles. Diana appelait Camilla « la Parker Bowles » ou « le rottweiller ». La maîtresse de Charles, elle, la surnommait « Barbie ». Le ton était donné. Charles, lui comptait les points.

Tous les jours, Diana épiait les faits et gestes de sa rivale ( elle avait ses informateurs). Elle la trouvait laide, vieille, grosse et sale, très sale même. Elle ne supportait ni les ongles de Camilla, abimés par l'équitation et noircis par le jardinage, ni ses cheveux qu'elle jugeait gras et mal coupés. Elle focalisait aussi son attention sur les bottes en caoutchouc crottées de « la Parker Bowles », ses jupes en tweed informes… On lui avait même raconté que les colocataires de Camilla l'avaient surnommée « Miss Souillon  », tellement sa chambre ressemblait à un joyeux souk, alors qu'elle était jeune fille. Elle entassait ses affaires les unes par dessus les autres, ne lavait rien.
Plus elle en savait sur l'hygiène de Camilla, plus Diana sombrait. Elle ne comprenait pas pourquoi son époux, ce dandy si raffiné, si maniaque, lui préférait Camilla. C'était un mystère. Cela la déprimait, la mettait dans des colères noires. Charles et sa maîtresse étaient certes parfois de parfaits opposés, mais ils se complétaient merveilleusement bien, et cette osmose échappait à Diana… Insondables mystères de l'amour…
Plus elle en savait sur l'hygiène de Camilla, plus Diana sombrait. Elle ne comprenait pas pourquoi son époux, ce dandy si raffiné, si maniaque, lui préférait Camilla. C'était un mystère. Cela la déprimait, la mettait dans des colères noires. Charles et sa maîtresse étaient certes parfois de parfaits opposés, mais ils se complétaient merveilleusement bien, et cette osmose échappait à Diana… Insondables mystères de l'amour…

camilla parker bowles diana spencer