Et si on se fie aux volontés de son entourage, on peut encore s'attendre à une longue liste d'albums et de documentaires notamment, rapporte dimanche Le Parisien.

Alors que le dernier opus à titre posthume de Jean-Philippe Smet, "Mon pays c'est l'amour", s'est vendu à 1,7 million d'exemplaires à travers le monde, son manager, sa femme Laeticia et sa maison de disques veulent garder en vie le souvenir du chanteur. Ils travaillent sur différents projets audios et vidéos.

Universal, qui a sorti les septante albums de Johnny Hallyday, est à la recherche d'autres images d'archives et d'enregistrements. Elle commencera par commercialiser le 22 février un vinyle 25cm de sa reprise de "Hey Joe" de Jimi Hendrix et ensuite, le 29 mars, un coffret de l'année 67 avec son album studio et son concert à l'Olympia.

Rééditions des albums année après année
La maison de disques pense aussi à rééditer les albums année après année avec des textes, des explications et du matériel non publié. La salle de concert parisienne Olympia pourrait aussi publier tous les concerts que le chanteur y a donnés.

Le public peut aussi s'attendre à des documentaires, une série sur la vie du rockeur et un film de sa tournée américaine en 2014.

Toujours selon Le Parisien, les problèmes juridiques autour de son héritage ne bloqueraient pas le travail d'archivage pour ce projet de grande envergure.

jonny